Cette semaine : Compétition - Cyclotourisme - Rando Vtt

 

2017 05 26 circuit vtt intercommunal du pays viennois 14

Grand tour du pays viennois Cristian raconte

Pour ce long pont de l’Ascension du monde sur plusieurs fronts au CVAC :

Les 3 cols

Sur route A la cyclosportive " les 3 cols " de la Tour de Salvagny jeudi , sur le 100 kms :
Cédric Simon  4ème de sa caté 21ème au scratch
Jean Mourany 9ème de sa caté  32ème au scratch
Julien Pitton 13ème de sa caté 41ème au scratch
Jacques Orion  10ème de sa caté 49ème au scratch
Roger Gentil 5ème de sa caté 62ème au scratch
Jean Michel Fayolle 19ème 82ème scratch

Sur le 147 Km :

Pierre Rostain 18ème de sa caté  85ème au scratch
Florent Vald   16ème de sa caté  78ème au scratch

Course sur route FFC

A Bathernay dans la Drôme en Pass Cyclisme, Franck Janvier termine 25ème et Raphaël Hilaire 6ème d une des courses en circuit les plus vallonnées.

Chez les plus jeunes, samedi à Roussillon en cadet 1 Gaétan Novak termine 8ème et Valentin Sagnard termine 14ème.

En minime Louis Vanel prend la 8ème place.

Course sur route FSGT

Jeudi sur route A St Galmier en 4ème caté   Laurent Bonny 12ème au scratch (2ème du sprint du peloton)

VTT compétition

Ce dimanche à Miribel les échelles (38), pour la 6ème coupe Rhône Alpes de VTT:
En master 50 Roger Gentil 2ème de sa caté, en master 40 Raphael Hilaire 1er, en master 30 Julien Pitton 1er de sa caté, en senior Sébastien Souchon 5ème

Au raid des chemins du soleil, (4 étapes dont 1 de nuit) l’équipe Felix Delolme + Benjamin Chavas terminent 6ème au général avec des places de 3, 5,8 et 8 sur les 4 étapes.
L’équipe Jessy Jourdan et Anthony Collet-Beillon sont contraint à l’abandon lors de la 2ème étape.

Cyclotourisme commentaires de Marc

2017 05 25 rallye les 3 cols

Jeudi 25 mai les 3 cols La Tour de Salvagny

Organisation rodée et belle météo = gros succès.

Beaucoup de cyclistes compétiteurs ou randonneurs pour rouler dans les monts du lyonnais.

Pas de surprise pour le tracé mais il fait toujours aussi mal !

Le CVAC était un bien représenté côté rando avec Alain G. en charmante compagnie et Thierry S. qui sont partis devant.

Groupetto pour Nathalie, Manu (le retour), Philippe L. et moi.

Côté compétiteurs, on a reconnu (vite fait) quelques maillots lorsqu’ils nous dépassés.

Premières chaleurs mais on n’allait pas se plaindre. On n’avait pas forcément pensé à la crème solaire : quelques rougeurs à l’arrivée !

Au final 100 kms avec un bon dénivelé et une belle sortie.

Samedi 27 mai Rallye du Doux :

2017 05 27 rallye du doux

Un parcours qui emprunte une partie de l’ardéchoise, ce qui lui vaut un beau succès surtout lorsque le soleil brille.

Beaucoup de monde et organisation sans faille.

Le CVAC est venu en force et a placé des hommes et femme sur les 3 tracés.

Notre trésorier Alain inscrit sur le 50 kms a eu la surprise de trouver un coéquipier avec la venue surprise de Philippe A. le Vététiste. Une sortie route tous les 10 ans mais peut-être va-t-il revenir plus souvent ? Faudra peut-être investir dans un vélo où les vitesses ne sont plus sur le cadre !!

Sur le 80 kms, avec un dénivelé de 1500 m, on a vu partir Emile, André et Michel. Courageux car un panneau aux inscriptions mentionnait : parcours exigeant = 2 ravitos ! Même pas peur !

Pour le 111 kms, notre féminine Nathalie, Manu, Philippe L., Thierry S. et moi, bien remis après les 3 Cols du jeudi ont été accompagnés des deux Bernard et Jean-Claude. Fernand parti pour le 80 a finalement bifurqué sur le 111 avec nous. Pour Franck, l’aventure a tourné court avec la crevaison d’un boyau après 30 kms. Retour en voiture et longue attente pour prendre le repas avec nous. Faut dire qu’il n’avait pas le choix car il covoiturait !

Côté grands rouleurs, Fred et José, en pleine préparation de Lyon Mont Blanc, ont choisi le grand parcours.

On s’est quasiment tous retrouvés en même temps pour partager le repas en plein air.

Tradition oblige, bouteille de Côtes du Rhône pour les hommes et chocolats pour les dames. Nathalie a négocié la bouteille à la surprise des « machos » !

Rando VTT

2017 05 28 rallye de charantonnay

Dimanche 28 mai Charantonnay :

C’est en VTT que l’on retrouve le plus de féminines !

Myriam, qui peaufine l’apprentissage des nombreuses commandes sur son nouveau vélo et Martine qui s’éclate toujours autant avec son VAE accompagné par son mari Marc lui aussi « électrifié ».

Thierry S., Bernard M. et moi avions eu la nuit pour recharger les batteries après le rallye du Doux.

Denis, Francesco et un nouveau venu, Vincent ont complété l’équipe. Francesco avait bien récupéré de son périple avec Cristian le « héros » de la semaine !

On a choisi le 38 kms histoire de rentrer pas trop tard pour la fête des mères.

Bernard a même « fayoté » en bifurquant sur le 28 pour faire plaisir à madame !

Parcours roulant, nouveaux passages, tout était bien.

On a ramené le trophée Philippe Rousselin récompensant le club le plus représenté et qui sera remis en jeu l’année prochaine.

Grand tour du pays Viennois Cristian raconte :

Le réveil sonnât à 3h45. Je n’étais pas trop sûr de quoi fallait-il faire mais je me suis levé quand même (je n’ai pas levé le volet, par contre). À mesure que les lampes de la maison s’allumaient, je commençais à me réveiller et je me suis bientôt rendu compte que je m’étais levé pour faire le grand Circuit VTT Intercommunal du Pays Viennois. Un petit-déj s’imposait pour l’occasion. L’habituel: un demi-litre de lait, un jus d’orange, tartine de Nutella, céréales, une banane et une côte de porc grillée. Il fallait aussi préparer le repas pour midi: une baguette à l’ancienne, tartinée avec huile d’olive, un peu de sel, une tomate en rondelles et quatre tranches de jambon Serrano.

Le vélo commence à rouler à 4h45. Je devais me joindre à Annick et Robert qui venaient en vélo de chez eux. Nous avons roulés ensemble jusqu’à Loire-sur-Rhône pour nous rencontrer avec Francesco. Rien que la piste nous attendait devant nous. Le départ fût officiel à 5h35.

Première étape, le circuit du Pays Viennois numéro 2. Nous allons parcourir les hauteurs de Loire-sur-Rhône et nous régaler avec les ruisseaux et leurs descentes/montées correspondantes. Le point le plus haut du circuit nous attendait au Grisard, à 521m. On finira en descendant par Tupin-et-Semons jusqu’à Condrieu où notre premier arrêt était programmé. 22,5km à 8h33.

Le reste de notre périple allait se passer de l’autre côté du Rhône et sans Annick. Les Roches-de-Condrieu, Chonas-l’Amballan et Saint-Prim nous amènent aux travers des plaines jusqu’à Reventin-Vaugris, en suivant le circuit du Pays Viennois numéro 3. Heureusement qu’il était encore tôt le matin car le soleil commençait à nous montrer qu’il voulait aussi être de la partie. Une première batterie de téléphone nous disait adieu. Après 44,9km de route et un petit instant de repos à 10h10, nous étions prêts à rentrer dans les vastes forêts impénétrables.

Une bonne promenade au bois de Merode, qui nous fait passer le pont des amoureux. Très beau, mais dur à remonter de l’autre côté. Depuis la Balme jusqu’aux proximités de Jardin, le dénivelé allait nous faire cadeau de quelques moments de récupération et René nous fût aussi cadeau avec sa compagnie pendant les quelques prochains kilomètres. Nous sommes en train de suivre le tracé du circuit du Pays Viennois numéro 4 jusqu’à Saint-Sorlin-de-Vienne, mais avant d’arriver si loin, un petit arrêt aux proximités de Malatra Sud où René allait nous quitter. Il est déjà midi et nous n’avons que 64,3km du circuit.

Notre prochaine étape jusqu’à Eyzin-Pinet, en suivant le circuit du Pays Viennois numéro 5, même si ne semble pas trop dure sur la carte, elle nous a fait beaucoup souffrir. Certains ont dû faire à pied quelques montées proches de Cour-et-Buis. On était très tentés de couper quelques-unes de toutes les boucles et reboucles mais nous aurions raté des beaux passages dans les forêts. À noter quand même, que tout était bien sec mais malgré ça, certains endroits nous ont obligé de porter les vélos à côté de la piste, ou plutôt de la piscine. Si ce terrain aurait été ne serais qu’un peu humide, notre effort aurait dû facilement se multiplier. Quoi qu’il en soit, nous sommes arrivés à Eyzin-Pinet à 2h42 avec 92,1km de parcours. Un sandwich bien mérité. Et une deuxième batterie de téléphone venait de nous quitter.

La reprise se fera sans Francesco, qui disait qu’il avait assez de cette histoire. Le GPS avait aussi assez et ne comptait qu’avec un 19% de batterie donc je l’ai branché au générateur de mon vélo pendant les quelques kilomètres qui suivent. Moi-même je n’étais pas trop en conditions de continuer et c’était le résultat d’une vitesse excessive au départ qui avait réussi à épuiser toute mon énergie, mais comme je suis têtu comme un sanglier, alors j’ai continué le périple. Maintenant on allait suivre le circuit du Pays Viennois numéro 6. Dans la plaine entre Eyzin-Pinet et Moidieu-Détourbe, le sandwich fut son effet et j’ai senti l’énergie revenir, au moins pour les descentes qui suivraient. L’arrivée à Septème fut bien plus rapide que ce qu’on attendait, et ça nous a augmenté le moral. Il était 16h50 et on avait fait 109,8km du tracé. Un coca très frais nous recharge un peu les piles.

Après Septème, le tracé passe à suivre le circuit du Pays Viennois numéro 7 (ils ne nous restent plus que 2!). Je l’avoue, cette partie fut très dure. Il fallait monter une colline, descendre de l’autre côté, rouler un peu dans la plaine, et comme ça jusqu’à trois collines et deux plaines. Ici il fallait faire un peu de portage du vélo. Pas parce que le terrain était impraticable, non. Même dans le goudron il fallait porter le vélo! Les habitants nous remplissaient les gourdes avec de l’eau fraiche et nous leurs sommes en éternelle reconnaissance. On a même trouvé une fontaine qui fonctionnait et nous l’avons presque séchée. On allait passer par Luzinay et notre prochain arrêt était prévu à Le Haut d’Illins où nous sommes arrivés à 19h après 130km de parcours.

Peu après, nous commençons le tracé du circuit du Pays Viennois numéro 8 (le dernier!). On passe les belles forêts entre Marennes et Chuzelles en assez de bonne forme. Puis, il fallait monter le Bois de Cornavan mais ce n’était pas si mal comme soupçonné. Le chemin qui suit jusqu’à Seyssuel ne semble pas être trop dur sur la plaine mais il cache trois surprises en forme de ruisseaux. En réalité c’est le même ruisseau auquel on descend, on traverse et on remonte trois fois. Pied à terre toutes les trois fois! Même quand je suis allé faire seulement le circuit numéro 8 pendant les entrainements, j’avais déjà dû poser le pied aux mêmes endroits. Après Seyssuel, on suit le long des vignes pour descendre peu à peu vers Chasse-sur-Rhône, mais avant de commencer la descente et comme il était déjà très tard, Robert décide de rentrer par le chemin le plus droit. Il devait encore rentrer à Condrieu. Moi, qui avait dit de ne pas m’attendre à la maison avant le lendemain, j’ai fait la pause que nous avions sauté quelques kilomètres plus tôt. Il était 22h10 et j’avais fait 159,3km du tracé. Je venais aussi de terminer mes dernières réserves d’eau.

Une petite descente en j’arrive à Chasse-sur-Rhône mais tout n’est pas encore fini. André nous a préparé une dernière montée dans la forêt par le Moulin et Chaverieux. Bien sûr, pied à terre. Maintenant, oui, tout est fini. Il faut traverser Chasse-sur-Rhône pour atteindre la rive gauche du Rhône et continuer jusqu’à la passerelle de Givors. Une fois de l’autre côté, je suis revenu au point de départ sans difficultés et je suis rentré à Vienne par la voie cycliste.

Les données du Circuit VTT Intercommunal du Pays Viennois:

Distance: 167km

Dénivelé cumulé: 3254m

Temps total: 16h 32min

Temps de pause: 1h 16min

Vitesse moyenne: 12,9km/h

Cadence moyenne: 70 tours par minute

Température: de 10°C jusqu’à 44°C avec une moyenne de 24°C

Batteries: 3 eppuisées pour le téléphone et 2 recharges du GPS.

Liquides consommés:

Pendant le circuit: 6,5l d’eau + 0,5l de coca

À la maison: 1,5l de lait + 2 verres de jus d’orange + 2 verres d’eau

Merci à Annick et René pour nous accompagner. À bientôt sur les chemins.

Les photos

Infos : N'oubliez de communiquer vos participations sur les rallyes aux responsables de sections

   

Connexion

Si vous avez activé l'authentification en deux étapes dans votre compte d'utilisateur, merci de saisir votre clé secrète. Si vous ne comprenez pas ce dont il s'agit, vous pouvez laisser le champ vide.