Cyclosport

Course UFOLEP Sammy Diarra commente

Ce Dimanche 22 Février 2015, l'Amicale Cycliste du Moulin à Vent a lancé la saison des courses sur route avec l'organisation du Grand Prix d'ouverture à Vénissieux

8 coureurs du CVAC ont répondu présents, pour courir les 58km : Daniel Gomez, Stéphane De Macedo, Sammy Diarra, Philippe Osowski, Cédric Simon, Olivier Lang, Jeremy Deffarge et Eric Andréani.

 

Pour sa première course en "UFOLEP 3" Cédric Simon s'est distingué en remportant la 2éme place du grand prix.

Au 10éme tour il a rejoint seul, vent de face les 4 échappés, puis au 17 ème tour dans les dernières longueurs, malgré de fortes crampes, (problème récurent chez notre leader, déjà victime de cela à l'Ecureuil 2014 ) il a su faire la différence grâce à son expérience de coursier.

On notera que Daniel Gomez a fait dés le 5éme tour une belle échappée d'1 tour, tout seul dans le vent, mais vite repris par un peloton qui en avait décidé autrement.

Olivier Lang s'est distingué dans le sprint du peloton avec une belle accélération comme il sait faire durant les entrainements, ce qui lui a permis de prendre la 6émé place.

Stéphane Demacédo bien rétabli de sa fracture du moral à fait une belle course toujours à l'avant du peloton pendant les 17 tours de l'épreuve.

Une grosse partie de l'équipe a fini dans le paquet mais bien placé ou presque.

breve7breve8

VTT rando

Philippe ARIES commente

Pas de neige rive droite du Rhône ni sur les hauteurs. Par contre, coté Nord Isère, vous avez été servis! Du coup, on était 2 pour cette sortie que j'avais reprogrammé. On a fait 40 km sans mauvais temps entre Serrières, Félines, Peaugres, Colombier , St Cyr pour arriver à trouver la route des tunnels. Cela n'a pas été une mince affaire comme à chaque fois mais on avait bien "intuité" car on a pris le chemin à l'envers c'est à dire redescendre par les tunnels. Et cela nous a servi car les chemins au départ sont devenus pratiquement impraticables à la montée. Par contre, il fallait bien qu'il nous arrive quelque chose! on est arrivé à l'entrée des cavernes et nos lampes n'avaient plus de batterie pour l'une et l'autre éclairait le bout du nez: du coup, heureusement, l'éclairage d'un portable nous a guidé sinon, on chercherait encore la sortie! A l'arrivée, un passage par le stand des sauveteurs en barque pour déguster une saucisse et on est rentré tranquillement.

 

   

Connexion

Si vous avez activé l'authentification en deux étapes dans votre compte d'utilisateur, merci de saisir votre clé secrète. Si vous ne comprenez pas ce dont il s'agit, vous pouvez laisser le champ vide.